Joseph Pilates

Joseph Hubertus Pilates naît en 1880, près de Düsseldorf, en Allemagne, d’un père gymnaste de haut niveau et d’une mère naturopathe. C’est un enfant chétif, souffrant de rachitisme et de rhumatisme articulaire.
Il est convaincu que la santé mentale et physique sont reliées et étudie le Yoga ainsi que différents arts martiaux. Il intègre ces pratiques à des formes de travail corporel occidentales telles que la gymnastique, la boxe et la plongée.
En 1912, il s’installe en Angleterre où il travaille comme boxeur professionnel et professeur d’auto-défense.
Quand la Grande Bretagne rejoint la première guerre mondiale, il est fait prisonnier et est placé comme professeur de gym/rééducation dans un camp de blessés militaires. Dans le cadre de son travail auprès des blessés de guerre, il élabore toute une série d’exercices en utilisant les lits des patients pour leur permettre de retrouver leur mobilité et leur musculature. C’est à partir d’un système de ressorts accrochés à la structure des lits qu’il contribue à leur rééducation. C’est de ce principe qu’est issu l’Universal Reformer.
Après la guerre, il retourne en Allemagne et entraîne des policiers à Hambourg. A cette époque, il semblerait qu’il ait fait la connaissance de grands précurseurs du mouvement, tels que Rudolf von Laban, Kurt Jooss et Mary Wigman. Ces rencontres seraient son premier contact avec le monde de la danse, qui deviendra par la suite un terrain propice à l’approfondissement de sa recherche.
En 1926, Pilates quitte l’Allemagne pour les Etats-Unis. Arrivé à New York, il ouvre son propre studio. Il suscite l’intérêt du milieu de la danse qui adhèrera à sa démarche et qui la diffusera à long terme. Les bienfaits de la méthode l’amènent à travailler avec Martha Graham, George Balanchine, Jérôme Andrews, tous inconditionnels du Pilates. Il aimait travailler avec des danseurs parce qu’ils avaient l’intuition du mouvement.
A la mort de Joseph Pilates, en 1967, nombre de ses élèves et assistants ouvrent leur propre studio. Certains respectent scrupuleusement la méthode et d’autres la font évoluer. Cela aura pour effet d’ouvrir son travail à un plus large public qu’aux seuls sportifs et milieu de la danse américaine.
Pilates rêvait de voir sa méthode enseignée dans chaque école et collège. Il pensait que les enfants devaient apprendre à connaître leur corps. Sa philosophie consistait à obtenir une bonne santé et signifiait que l’être - corps, mental et esprit - devait être considéré dans son ensemble.

A CorpStudio

acorpstudiopilates@gmail.com
T : (+41) 79.664.77.39

© 2023 par STUDIO PILATES. Créé avec Wix.com